RMC

La campagne est une pièce de théâtre et on n’a pas envie d’entrer dans le fond des programmes

Primaires, débats, communication… Cette campagne présidentielle ressemble de plus en plus à une campagne Américaine. Pour Yannick, auditeur de 100% Bachelot, les Français ne cherchent pas à entrer dans le fond des sujets politiques.

Le style est-il plus important que le fond dans cette campagne présidentielle? Avec l’utilisation des réseaux sociaux, les mises en scène théâtrales où l’utilisation des nouvelles technologies, les candidats mettent en avant la forme sur le fond selon Yannick auditeur de 100% Bachelot

"C’est la schizophrénie française, on aime ça et on en a besoin. La politique est tellement rasante à cause des mauvaises nouvelles à nous annoncer qu’il faut emballer le cadeau. Si on organisait les débats dans des contextes austères, on ne les regarderait même pas. Un débat à onze plaît parce qu'on sait que Poutou va, à un moment donné, sortir deux trois phrases fortes. C’est malheureux à dire mais c’est le cas. Sinon il n’y aurait pas onze candidats. Quand on voit l’état du pays, on sait ce qu’il faut faire au fond de nous. Le problème c’est qu’on veut bien faire des réformes mais chez le voisin. C’est pour ça que l’on a besoin que tout soit emballé, on a besoin des Macron à la Kennedy, des Mélenchon tribun… C’est une pièce de théâtre et on n’a pas envie d’entrer dans le fond. On a envie d’élire quelqu’un et de pouvoir lui taper dessus parce que rien ne va dans le pays".

100% Bachelot avec A. B.