RMC

A Rouen, la zone à faible émission trouve des détracteurs

Un système de contrôle, par la mise en place de radars automatisés pour verbaliser les véhicules polluants, a été annoncé ce mardi à l’occasion du premier comité ministériel de suivis des ZFE. Ces Zones à Faible Émission seront étendues d’ici trois ans à 43 métropoles de plus de 150 000 habitants. Concrètement, les véhicules ayant les vignettes 5, 4 et 3 seront progressivement interdites en centre-ville, sous peine d’une amende. Cette méthode d’automatisation est déjà redoutée par les automobilistes.