RMC

"Ca m'en touche une...": un président peut-il dire ça?

En déplacement en Isère, Emmanuel Macron a mardi assumé avoir reçu les dirigeants d'Uber lorsqu'il était ministre de l'Économie quelques jours après les révélations des "Uber files", et les accusations de connivence avec les lobbyistes de la société américaine. "Si c'était à refaire, je le referais", assure-t-il