RMC

"Ce sont des malhonnêtes, c’est urgent que la loi s’inverse": la maison d'un octogénaire toulousain squattée pour la troisième fois en 2 ans

Le ras-le-bol était tel après les 2 premiers squats, que la famille était sur le point de vendre le terrain à un promoteur pour éviter de nouveaux problèmes, mais cette nouvelle occupation pourrait bien faire avorter la vente.