RMC

Dans l'Oise, un conflit entre voisinage s'est réglé au tribunal

L’épilogue s’est joué avant-hier au tribunal correctionnel de Senlis. Avec sur le banc des prévenus, un homme de 52 ans. Dans la vie, il est contrôleur à la RATP et en privé, c’est un voisin plutôt « compliqué ». Depuis l’été dernier, il est accusé d’avoir jeté toutes sortes de projectiles sur la maison et la voiture de sa voisine. Des œufs, des billes de peinture, des cailloux… Plus d’une centaine de dégradations au total... pour lesquelles la voisine harcelée a déposé 60 plaintes !
Un conflit de voisinage exacerbé pour une sombre histoire de stationnement, d’après nos confrères du Parisien. Pour coincer le voisin en flagrant délit, les gendarmes ont mis le paquet : la pose d’une caméra n’a rien donné… alors ils ont multiplié les patrouilles, les surveillances jusqu’à le prendre la main dans le sac.