RMC

Julien Lambert, branche énergie de la CGT : "Le premier responsable c'est l'entreprise"

Le mouvement de grève interprofessionnelle de cette semaine a aussi touché le secteur de l'énergie et c'est d'ailleurs sur cette branche que le gouvernement avait un œil particulièrement attentif. Va-t-on subir des coupures d'électricité cet hiver ? La réponse de Julien Lambert, de la branche énergie de la CGT, dans 'Apolline Matin sur RMC et RMC Story : "Aujourd'hui, on a 12 centrales en grève sur les 18, dont 17 réacteurs à l'arrêt. Nous demandons des hausses de salaire, les discussions ont commencé il y a neuf mois. Les employeurs n'ont pas voulu entendre les revendications salariales et là le mouvement s'est amplifié pour la partie nucléaire, ce qui oblige l'entreprise a rouvrir très rapidement des négociations.  La volonté est d'aller très vite car le pays est sous tension. L'entreprise avait une responsabilité d'ouvrir plus rapidement les négociations, c'est le premier responsable. le deuxième responsable, c'est l'État et notamment Macron avec la fermeture de Fessenheim".


"On demande une augmentation de 200€ par mois. la bran,che a fait 80E, il reste 120€ (à obtenir)"