RMC

L'emploi des séniors, un vrai casse-tête sur le fond et la forme

Le raisonnement est simple. Si on demande aux Français de travailler plus tard, jusqu’à 64 ans, il faut que les entreprises acceptent de les garder plus tard. Et pour que les entreprises emploient des seniors, il faut soit les inciter, soit les forcer. Pour l’instant le projet de loi sur la réforme des retraites prévoyait la création d’un “index sénior.”. Il s’agit d’obliger les entreprises à déclarer le taux de plus de 60 ans parmi leurs salariés. Mais comme la loi, pour l'instant, ne prévoit pas de seuil minimal, logiquement, elle ne prévoit pas non plus de sanction. Elisabeth Borne l’avait expliqué : “c’est compliqué d’imaginer des sanctions puisque qu'il n’y a pas d’obligation légale sur la part de senior." La seule obligation devait être pour les entreprises de publier leur chiffre. Ce qui permettrait de connaître les bons et les mauvais élèves en la matière en espérant que cela oblige les employeurs à faire plus attention.