RMC

Le portrait de la doyenne de l'humanité, Sœur André, morte dans la nuit de lundi à mardi

Sœur André s’est éteinte hier matin dans son Ehpad de Toulon. Elle était ces derniers temps très fatiguée pour avoir eu plusieurs fois le COVID. Ceux qui l'entouraient disent qu’elle souhaitait se retirer de cette affaire. C'était ses mots pour dire qu’elle voulait en finir. Sœur André était la doyenne de l’humanité depuis le mois de d’avril dernier. Elle aurait eu 119 ans dans trois semaines. Ce qui fait d’elle une des trois ou quatre personnes ayant vécu le plus longtemps, après Jeanne Calment qui est morte à 122 ans et une Japonaise morte à 119 ans. Sœur André était née à Alès en février 1904, sous la présidence d’Emile Loubet. Elle avait 14 ans à la fin de la Première Guerre Mondiale, 41 ans à la fin de la Seconde, 64 ans en mai 68.