RMC

Les cyberattaques sont toujours mieux ficelées et nombreuses à travers le monde

Le groupe technologique Thales a ouvert une enquête hier après la revendication d'une cyberattaque et d'un vol de données. Dans leur communiqué, les hackers ne réclament pas de rançon mais ils indiquent que toutes les données volées seront bientôt publiées. Ils diffusent même actuellement un décompte qui court jusqu'au 7 novembre. Ils ont attaqué Thalès, groupe d'électronique français, justement spécialisé dans la cybersécurité et ils proposent même leurs services aux clients de Thalès qui voudraient attaquer en justice parce que leurs données n'ont pas été assez suffisamment protégées. Tout y est : la prouesse technologique, le pied de nez, l'opacité de l'organisation et son but, l'efficacité du compte à rebours. Selon les cybercriminels, il s'agit de documents "très sensibles, confidentiels, au risque élevés", citant le fonctionnement de l'entreprise, des documents commerciaux, des dossiers comptables, des fichiers clients, des logiciels...