RMC

Mailly : "La réforme des retraites est comme un gage au marché européen"

C'est un argument de fond qu'on entend parfois dans la bouche des détracteurs de la réforme des retraites présentée par Elisabeth Borne en début de semaine. Le gouvernement aurait engagé cette réforme pour montre à l'Europe qu'elle œuvre pour moins dépenser. Jean-Claude Mailly, ex-secrétaire général Force ouvrière, détaille cet argument dans "Apolline Matin" sur RMC et RMC Story : "Ce sont les engagements de la France vis-à-vis de l'Europe, en terme de dette publique, de déficit. Là on a dépassé les 3 000 milliards de dette, les taux d'intérêt remontent, Ca fait beaucoup, donc il faut montrer qu'on fait des efforts, c'est une forme de gage. C'est un choix budgétaire. Parmi ces gages, il y a les retraites, l'assurance chômage et les collectivités. La motivation première, elle est là. La réforme est injuste car c'est un peu une double peine : on recule l'âge de départ et on augmente la durée de cotisation."