RMC

Me. Basson-Larbi : "L'enfant va très mal, la situation s'est empirée"

Un élève de 11 ans, dans le Rhône, vit l'enfer depuis l'été dernier. Il aurait d'abord été violé à plusieurs reprises par un camarade de classe avant d'être victime, depuis la rentrée scolaire, d'harcèlement et de violences de la part de son agresseur et du père de l'agresseur. L'avocat du jeune plaignant donne de ses nouvelles : "J'aimerais vous dire qu'il va bien et mieux mais ce n'est pas vrai. Victor va très mal car il a trouvé le courage et la force. C'est très difficile de parler à ses parents, à son avocat, aux policiers, aux médecins. Cela a empiré car le 8 décembre, il a été agressé par le papa du violeur présumé, qui a pété les plombs, à l'école. Cet enfant n'a pas été protégé. L'école a fait preuve d'un immobilisme le plus total et coupable. C'est tellement grave, que le chef d'établissement peut prendre des mesures directes. Trois élèves sont accusés d'harcèlement. Le père du violeur présumé a interdiction de rentrer, de nouveau, dans l'école. On exige que l'école réagisse, malgré les nombreux courriers envoyés. Aucune mesure n'a été prise."