RMC

Nicolas Poincaré dresse le portrait de Bastien Vivès

Il devait être à l'honneur du Festival d'Angoulême le mois prochain, mais il ne le sera pas. Les organisateurs ont annulé l’exposition hier après plusieurs jours de polémique. Une pétition avait rassemblé plus de 100.000 signatures, dénonçant l'œuvre et les propos du dessinateur. La direction l’a d’abord longuement soutenu, disant refuser de céder à une censure, mais elle a finalement cédé à des menaces. Des intimidations lui ont été adressées. Le festival a jugé qu’il était dangereux de maintenir cette exposition, dangereux pour le dessinateur et pour le public.