RMC

Qui sont les gagnants, qui sont les perdants de la réforme des retraites ?

Les ouvriers et les employés qui n’ont droit à aucun dispositif particulier (pénibilité, carrières longues), qui vont devoir cotiser plus longtemps et partir plus tard (le gros des troupes), ceux qui commenceront à travailler à 20 ans, qui devront cotiser 44 ans au lieu de 43, ceux qui devaient partir en septembre, qui vont devoir repousser leurs projets. Les petites retraites qui ont des carrières complètes qui toucheront au minimum 1200 euros, 2 millions de personnes (artisans, commerçants, agriculteurs). Les futurs retraités : sur les 700000 qui partent chaque année, 200000 gagneront plus au moment de partir en retraite. Les carrières hachées (congé parental mieux pris en compte pour les femmes par exemple). Les salariés des métiers pénibles, dont l’usure est tout de même mieux prise en compte (critères abaissés, fonds de prévention d’un milliard). Les TUC des années 1980 dont les trimestres n’étaient pas pris en compte.