RMC

Raphaël Pitti, médecin humanitaire : "Nous distribuons des échographes"

Raphaël Pitti revient d'un quatrième séjour en Ukraine. Il est médecin humanitaire et lorsqu'il se rend sur cette zone de guerre, c'est pour y former les médecins locaux, qui se situent non loin de la zone de conflits et qui soignent les soldats ou civils touchés.


Dans "Apolline Matin" sur RMC et RMC Story, il raconte ses missions : "Nous en sommes au 4e cours de médecins ukrainiens avec maintenant les échographies. L'échographe est très important pour assurer un meilleur triage des blessés. Avec un échographe, vous faites un diagnostic en trois minutes. Nous savions comment fonctionnaient les Russes, car on les a vus faire en Syrie. La suite du conflit va dépendre de notre capacité de résister avec les Ukrainiens, car nous allons être particulièrement impactés. La suite va dépendre de la Communauté européenne. Est-elle une vraie communauté ou un club d'affaires ? Si c'est un club d'affaires, il va éclater".