RMC

Sorti de sa pré-retraite, Raymond ne touche plus un centime

Raymond a fait toute sa carrière chez Coca-Cola, dans l’usine française de Grigny, dans l’Essonne. En 2019, le géant américain du soda lance un plan social, qui permet à Raymond de partir en préretraite, avec trois ans d’avance sur la date officielle. Une pré-retraite de 1.900€/mois, qui est arrivée à son terme le 31 décembre. C’est donc la Caisse nationale d'assurance vieillesse qui devait prendre le relais de Coca-Cola pour le paiement de sa pension, à partir du 1er janvier. Mais Raymond ne touche plus un centime.