RMC

Vénétitay : "On se dirige vers une nouvelle rentrée où on va bricoler"

L'Education nationale galère à attirer de nouveaux professeurs et la situation semble ne pas s'arranger. Le grand plan de recrutement lancé durant cette année n'affole pas les compteurs et selon Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du syndicat enseignant SNES-FSU, la prochaine rentrée sera une nouvelle fois faite de bric et de broc : "La situation ne s'arrange pas au niveau recrutement, on n'a pas plus d'inscrits. On a 23 % en moins pour le CAPES de maths. On se dirige vers une nouvelle rentrée où on va bricoler. Ce n'est pas acceptable. L'Éducation nationale est la plus grande enseigne de bricolage du pays. Il y a toujours des problèmes de chauffage dans certains établissements, notamment au moment des rentrées où il faut remettre en route. On bricole pour les salaires, pour les recrutements, pour les conditions de travail, pour les températures
Pap Ndiaye va-t-il peser pour obtenir des arbitrages ? Il y a urgence. Assumes-t-il d'être le ministre de la plus grande enseigne de bricolage du pays ? Les profs ne sont pas heureux, il faut des actes concrets. Pour le moment, le compte n'y est pas."