RMC

Victimes de la dépakine, l'indemnisation impossible

La dépakine, ce médicament prescrit aux personnes atteintes d’épilepsie, est au cœur d’un scandale sanitaire. Les études ont montré qu’il est à l’origine de malformations et de troubles neurologiques majeurs chez les enfants à naître. Sauf que les femmes enceintes l'ignoraient, ce n’était pas écrit dans la notice. Ce scandale a été révélé en 2011 par Marine Martin, épileptique et maman de 2 enfants victimes. Sauf qu’aujourd’hui, Marine attend toujours d’être indemnisée. Elle a déposé son dossier en 2018, et 4 ans plus tard, il n’est toujours pas traité. Un rapport sénatorial publié fin septembre dénonce un dispositif dysfonctionnel, avec un délai moyen de traitement des dossiers de près de 3 ans, qui décourage les victimes.