RMC

"Positif pour tout le monde": révolution dans la restauration, les pourboires versés par carte bancaire bientôt défiscalisés

Dans les prochains mois, les pourboires laissés par carte bancaire aux employés de la restauration, seront directement intégrés à leur paye et exemptés d'impôts.

Ceci est une révolution. Les pourboires versés par carte bancaire seront bientôt défiscalisés. Ils seront prochainement directement intégrés à la rémunération des employés des cafés et restaurants. "Nous avons décidé que les pourboires payés par carte bleue seraient sans charge pour les employeurs et sans impôts pour les salariés", a annoncé lundi Emmanuel Macron à l'ouverture du Salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation (SIRHA) à Lyon. Le président de la République a assuré que la mise en œuvre de la mesure se ferait dans les prochains mois.

Une aubaine pour les employés et les employeurs qui peinent à recruter, se félicite-t-on à l'Assemblée nationale:

"C’est du positif pour les professionnels du secteur qui pourront bénéficier de ce complément de revenus, c’est du positif pour les employeurs dans les hôtels, cafés et restaurants qui vont pouvoir attirer un certain nombre de personnel alors qu’ils ont du mal à attirer. Et aussi, ça n’a pas d’impact pour les finances publiques", explique ce lundi sur RMC Jean-Noël Barret, député Modem des Yvelines, vice-président de la Commission des finances et à l’origine du projet.
"L'idée c’est de faire levier sur la générosité des Français plutôt que de faire augmenter les salaires aux restaurateurs ou de faire peser la charge sur les finances publiques pour permettre ce complément de rémunération. Cela permettra d’augmenter l’attractivité de ces métiers-là", ajoute l’élu.

>> EN VIDEO - Emmanuel Macron visé par un oeuf lors d'une visite à Lyon

60% des Français laissent un pourboire

"C'est quelque chose que nous demandions depuis plusieurs années, beaucoup de pays le font. Cela va inciter les jeunes à venir dans nos métiers, tirer le service vers le haut, et inciter les clients à reconnaître la qualité du service", se félicite auprès de l’AFP Roland Héguy, le président de l'Umih, l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie, principale organisation patronale de l'hôtellerie restauration.

Depuis 1987, le service doit être inclus dans le prix des consommations au café ou au restaurant.

Et selon une enquête YouGov de 2019, il apparaît que 60% des Français continuent de laisser un pourboire. Parmi eux, 40% le font de temps en temps et 22% systématiquement.

Enfin, les femmes aussi nombreuses que les hommes à laisser du pourboire, laissent en moyenne 2,80 euros de pourboire contre 3,80 euros pour les hommes.

>> A LIRE AUSSI - 110 km/h sur l'autoroute: "Il faut qu'Anne Hidalgo conduise sa voiture elle-même", tacle Jean-Baptiste Djebbari

Guillaume Dussourt