RMC

Pour ou contre la reconnaissance faciale ?

"Une fois qu'on a adapté ce genre de chose, il est très difficile de faire demi-tour. Je n'ai pas envie de vivre en Chine" s'agace Robert Sebbag.