RMC

1/4 des Français boivent trop: "C'est une drogue dure en vente libre" dénonce un alcoolique sur RMC

Joacquim, 47 ans, est intervenu ce mardi dans Les Grandes Gueules pour évoquer le sujet de l'alcool qui a une part malheureusement trop importante dans sa vie, comme un Français sur quatre.

"Je suis alcoolique, je fais partie de ceux qui tremblent dès six heures du matin". Un auditeur nous a livré un témoignage poignant ce mardi matin dans Les Grandes Gueules.

Le sujet de la consommation d'alcool était évoqué alors que l'agence Santé publique France lance une nouvelle campagne pour alerter sur les effets possiblement néfastes de l'alcool. Le message étant : "Pour votre santé, c'est maximum deux verres par jours, et pas tous les jours."

Joacquim, 47 ans, le sait bien, et fait partie du quart de Français qui boivent trop d'alcool. Il se dit alcoolique mais tente de se soigner.

"Derrière chaque bouteille d’alcool il y a une histoire et une souffrance"

"Derrière chaque bouteille d’alcool il y a une histoire et une souffrance. Ma mère s’est suicidé quand j’avais 24 ans avec de l’alcool et des médicaments. Mon père est décédé d’un cancer à cause de l’alcool en 2017. Moi ça a gâché ma vie.
J’ai décidé d’aller voir un addictologue. Je bois depuis que j’ai 20 ans, j’ai eu une période d’abstinence de 7 ans. Je bois uniquement de la bière à 5°, pas de la forte.
J’ai été voir un premier psychiatre qui m’a prescrit un traitement mais le problème c’est que l’on reproduit ce qu’on a vécu avec ma mère. Ca devient dangereux."

"Pour moi c’est plus dangereux que le cannabis. J’ai besoin d’alcool pour être bien"

"Je suis en souffrance, une souffrance indescriptible, on s’endort, on veut oublier mais on ne peut échapper au réel. Mais je ne me plains pas, j’essaie de sortir de ce pétrin.
Mais c’est une drogue dure en vente libre. Pour moi c’est plus dangereux que le cannabis. J’ai besoin d’alcool pour être bien. Pour pouvoir signer un chèque sans trembler, j’en ai besoin."
James Abbott