RMC

Allocation de rentrée scolaire et "achat d'écran plat": polémique après des déclarations du ministre Jean-Michel Blanquer

Des politiques et syndicats ont vivement dénoncé mardi des propos du ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, qui avait suggéré que l'allocation de rentrée était parfois utilisée pour acheter "des écrans plats" plutôt que des fournitures scolaires.

C’est une nouvelle sortie qui a fait polémique. Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a suggéré que l'allocation de rentrée était parfois utilisée pour acheter "des écrans plats" plutôt que des fournitures scolaires.

>> A LIRE AUSSI - Faut-il transformer les allocations de rentrée scolaire en bons d'achat ? Le débat dans "Estelle Midi"

"On sait bien, si on regarde les choses en face, que parfois il y a des achats d'écrans plats plus importants au mois de septembre qu'à d'autres moments", a indiqué Jean-Michel Blanquer sur France 3.

Une idée qu’avait d’ailleurs soutenue Perico Legasse, chroniqueur gastronomique à Marianne, la semaine dernière dans “Estelle Midi” sur RMC.

Jusqu'à 404,28 euros versés

Des propos qui ont suscité l'accusation de certains comme Yannick Jadot, qui estime que les propos de Jean-Michel Blanquer sont "totalement irresponsables".

“On a plus de 18% Français qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Et là, on nous parle de trois millions de familles modestes avec un ministre de l’Éducation qui va les cibler, les montrer du doigt en disant qu’il y a une augmentation des achats d’écrans plats en septembre. 
D’abord est-ce que ça vient de ces familles modestes ? On n’en sait rien. Et puis même qui te dis que tu n’achètes pas une tablette pour que son enfant puisse bosser sur le plan numérique. A quand on va avoir un ministre qui s’aperçoit que le monde a changé”, indique le médecin généraliste Jérôme Marty.

L'allocation de rentrée scolaire, qui aide les parents aux revenus modestes à payer cartables et autres fournitures, a été versée en août à 3 millions de familles. Attribuée sous conditions de ressources, l'ARS s'élève cette année à 370,31 euros pour les enfants de 6 à 10 ans, 390,74 euros pour les enfants de 11 à 14 ans, et 404,28 euros pour les adolescents de 15 à 18 ans.

La rédaction RMC