RMC

Conducteurs de cars en colère: "le problème d’Hidalgo, c’est que c’est une dictature"

Les conducteurs de cars mènent mardi une opération escargot sur le périphérique parisien pour protester contre l’interdiction du diesel en 2020.

Ils contestent l’interdiction des véhicules diesel dans Paris dès 2020. Depuis mardi matin, les conducteurs de cars mènent une opération escargot sur le périphérique parisien. Ils protestent également contre la hausse des tarifs de stationnement qui entrera en vigueur dès janvier 2017.

"La technologie de remplacement n’est même pas prête"

Les autocaristes espèrent être reçus par Anne Hidalgo, la maire de Paris. Mais ont quand même la dent très dure contre elle. A l’image de Pascal, chauffeur de 54 ans venant de Seine-et-Marne, qui fait partie de la manifestation et qui a appelé les Grandes Gueules mardi. "Déjà on est complètement solidaires avec nos patrons, parce qu’à terme ce sont nos emplois qui sont menacés. Aujourd’hui la pollution dans Paris est un vrai problème, on ne va pas se voiler la face, c’est une réalité. On est tous d’accord. Le problème d’Hidalgo c’est que c’est de la dictature. 2020? La technologie de remplacement n’est même pas prête. Les cars hybrides ça commence à exister, mais ce n’est pas fiable, il n’y a pas d’autonomie. Ce qui veut dire qu’on aurait des cars que pour rouler dans Paris, mais qu’on ne pourrait pas partir en voyage avec".

"Il faudrait qu’on aille aux toilettes dans la sciure en permanence"

Selon Pascal, "les écologistes sont un peu extrémistes. Il faudrait qu’on aille aux toilettes dans la sciure en permanence. Bien sûr qu’il faut améliorer les conditions de vie. Mais il faut changer les choses dans le temps avec un délai qui soit réaliste".

Les GG (avec AM)