RMC

Congrès LR: "Pécresse peut être un redoutable adversaire pour Macron, mais aussi pour Le Pen"

La grand reporter du Figaro Marion Mourge estime que la présidente de la région Île-de-France devrait sortir gagnante de son duel avec Eric Ciotti. Et quelles pourraient-être ses ambitions ensuite?

Samedi, vers 14h30, les adhérents des Républicains sauront qui d’Eric Ciotti ou de Valérie Pécresse les représentera lors de la présidentielle 2022. En effet, la présidente de la région Île-de-France et le député des Alpes-Maritimes sont sortis vainqueurs du premier tour du Congrès à cinq devant Michel Barnier, Xavier Bertrand et Philippe Juvin.

>> A LIRE AUSSI - Avant le second tour du Congrès face à Eric Ciotti, Valérie Pécresse soutenue par les autres candidats

Après le vote, les trois candidats perdants se sont rapidement rangés derrière Valérie Pécresse et ont appelé à voter pour elle au second tour.

Pour Marion Mourgue, grand reporter au Figaro, il est très probable que ce soit Valérie Pécresse qui emporte ce nouveau scrutin.

“Ce serait logique que ce soit elle qui l’emporte parce qu’elle est vue comme celle qui pourrait gagner la présidentielle. Et Eric Ciotti le sait, il n’a pas cette présidentialité, il le dit lui-même. Après, ce n’est pas sûr que tous les soutiens de Xavier Bertrand, de Michel Barnier par exemple, se mobilisent pour le second tour. Donc elle peut aussi perdre quelques voix et Eric Ciotti peut faire un très bon score”, indique-t-elle dans les “Grandes Gueules”.

Une adversaire redoutable pour Emmanuel Macron?

Elle estime par ailleurs que si c’est bien Valérie Pécresse qui est choisie, ça rabattrait complètement les cartes dans le scénario de la présidentielle.

“Valérie Pécresse, elle peut être une adversaire redoutable parce qu’elle connaît bien ses dossiers, elle a l’expérience de la région, c’est une femme, ça joue aussi dans une élection. Et donc elle peut être redoutable pour Emmanuel Macron, mais aussi pour Marine Le Pen, car elle peut parler à la droite avec un programme de droite”, appuie la journaliste.

Alors que beaucoup ont présenté Eric Ciotti comme le candidat le plus à droite de ce congrès, Marion Mourgue rappelle que dans les programmes des deux personnalités, il y a beaucoup de points communs. Ils ont également fait tous deux partis de l’équipe de campagne de François Fillon lors de la dernière présidentielle. “Elle n’est pas moins à droite qu’Eric Ciotti”, conclue-t-elle. 

Pour Catherine Nay, journaliste et observatrice attentive de la vie politique, Valérie Pécresse a les qualités pour embêter Emmanuel Macron dans la course à un deuxième quinquennat. 

"C'est une femme qui a une expérience, qui gère sa région depuis des années. Et elle a vu et les a soulignés depuis longtemps les manques de la gestion de Macron. Et puis elle est pugnace. Elle s'est inspirée de femmes qui ont duré longtemps qui ont marqué leur époque. Et je crois qu'elle a cette ambition là depuis toujours. C'est Richard Ferrand qui disait que ce serait la candidature la plus ennuyeuse pour Emmanuel Macron", assure-t-elle. 

Guillaume Descours