RMC

Élève exclue parce qu'handicapée: "L'exclusion, c'est notre quotidien"

-

- - Kenzo Tribouillard - AFP

Ali, handicapé et chargé de mission handicap dans les Yvelines, a appelé les Grandes Gueules ce mercredi pour dénoncer l'exclusion d'une élève du lycée parisien Molière, en raison de son handicap. "Il n'y a aucune volonté politique de faire en sorte que tous les lieux publics et privés soient accessibles aux personnes handicapées", déplore-t-il.

Il dit qu'il n'est même pas scandalisé. Ali, handicapé et chargé de mission handicap dans les Yvelines a réagi ce mercredi dans les Grandes Gueules, à propos de l'exclusion d'une élève du lycée parisien Molière, parce que l'établissement ne pouvait pas l'accueillir en fauteuil roulant. "L'exclusion? c'est le quotidien des handicapés", dénonce Ali. "La problématique est simple: il n'y a aucune volonté politique de faire en sorte que tous les lieux publics et privés soient accessibles aux personnes handicapées".

"Si on n'est pas touché, on ne s'y intéresse pas"

Ali rappelle que la loi obligeant les établissements à se mettre aux normes, décidées sous la mandature de Jacques Chirac en 2005, "a été repoussée sous Nicolas Sarkozy". Il a d'ailleurs noté qu'"aucun des projets des candidats à la présidentielle ne parle d'accessibilité, de handicap".

"C'est typiquement français. Nous sommes des citoyens de plus en plus égoïstes, et dès l'instant où on n'est pas touché par un évènement on ne s'y intéresse pas".

P. Gril avec les GG