RMC

Fermeture de Fessenheim: "C'est stupide et injustifié"

Alors que l'avenir de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) est étudié ce mardi lors d'un conseil d'administration d'EDF, Claude Brender, le maire socialiste de la ville, détaille dans les Grandes Gueules les conséquences qu'une fermeture pourrait avoir sur la commune et ses environs.

Piquet de grève, barrage filtrant, extinction symbolique des lumières: les salariés de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) étaient mobilisés lundi, à la veille d'une réunion décisive du conseil d'administration d'EDF, qui doit décider de la fermeture du site alsacien. Si le conseil d'administration accepte le protocole d'accord de fermeture, l'Etat versera 446 millions d'euros d'indemnisations. Insuffisant estiment les élus, pour compenser les pertes dans le bassin d'emplois: ils craignent que des écoles ferment et que des commerces meurent.

"La centrale nucléaire est le poumon économique pour Fessenheim et les communes limitrophes, pour tout le département et même pour toute la région, assure Claude Brender, le maire socialiste de la ville. Cela représente 1.000 emplois directs sur le site et près de 2.200 emplois indirects. La fermeture serait donc une catastrophe économique. Cela entraînerait le départ de plusieurs centaines de salariés de l'agglomération. On perdrait près d'un tiers de la population. Cela aurait donc des conséquences sur les commerces, sur les services ou encore sur les écoles. On est dans un scénario catastrophe".

"Il ne faut fermer aucune centrale"

"Je crois que l'énergie nucléaire a sa pertinence dans le mixte énergétique français, argumente encore l'édile. Si l'on ferme Fessenheim, on va devoir importer beaucoup plus de courant, essentiellement d'Allemagne. (…) On veut fermer Fessenheim parce que c'est la plus ancienne centrale nucléaire de France. Pourtant, elle est sûre. L'ASN (Autorité de sûreté nucléaire) l'a même désignée comme l'une des plus sûres de France. Ce n'est donc certainement pas la centrale à fermer. Il ne faut d'ailleurs en fermer aucune".

"Le monde va continuer de se développer et on va de plus en plus avoir besoin d'électricité, souligne encore Claude Brender. Il faut développer les énergies renouvelables mais, pour autant, il ne faut pas fermer les centrales nucléaires. C'est stupide et injustifié!"

M.R avec Les Grandes Gueules