RMC

Indécis les électeurs? Pas ceux du FN, qui sont 80% à être sûrs de leur vote"

A deux mois du premier tour de l’élection présidentielle, seulement 46% des Français savent pour quel candidat ils voteront, selon un sondage Odoxa publié dimanche. Une indécision qui ne concerne pas les électeurs du Front national, selon Céline Bracq, directrice générale de l’institut d’étude Odoxa.

Les Français sont-ils perdus? A un peu plus de deux mois du premier tour de l’élection présidentielle, plus de la moitié des Français ne savent pas pour qui voter. Selon un sondage Odoxa, 20% des indécis hésitent entre deux candidats, et 33% ne savent pas du tout pour qui voter. Pour la directrice générale d’Odoxa, invitée ce lundi des Grandes Gueules, le problème vient d’abords d’un casting inattendu. "Les Français se retrouvent avec François Fillon qui n’était pas prévu au départ, Benoit Hamon qui ne l’était pas non plus et qui est un candidat très à gauche pour une bonne partie des sympathisant du PS. Généralement ils sont un peu moins à gauche que les gens qui ont voté à la primaire. On a un casting inattendu pour les Français."

Pour la directrice, l'affaire Fillon n'a pas seulement ébranlé ses sympathisants. "L’affaire Fillon ne perturbe pas seulement les électeurs du candidat Les Républicains. Elle perturbe aussi les gens qui n’ont pas une grande confiance dans les politiques. Généralement, à la même époque, on a 15 à 20 points de certitude en plus".

En ce qui concerne les électeurs de Marine Le Pen le sondage prend alors une tournure très différente. "On a un peu plus de 80% des électeurs du Front national qui aujourd’hui disent qu’ils sont sûr de leur vote, soit 30 points de certitude de plus par rapport à la moyenne. Souvent on nous demande si on a des difficultés à mesurer le vote du Front national, mais cet élément nous montre que non. Ce sont des électeurs qui sont plus sûr de leur vote que les autres. En comparatif, les électeurs qui nous disent qu’ils vont voter pour Emmanuel Macron, deux tiers d’entre eux ne sont pas encore sûrs de leur choix."

Les Grandes Gueules avec A. B.