RMC

Marion Maréchal-Le Pen est la relève du FN. Marine fait peur par sa violence et ses mensonges

Marine Le Pen a annoncé dimanche, après sa défaite au second tour de l'élection présidentielle, qu'elle entendait "proposer d'engager une transformation profonde" du Front national. Des changements qui passent aussi par l'éviction de Marine Le Pen de la présidence du parti estime Frédéric, auditeur des Grandes Gueules.

"Le Front national, qui s'est engagé dans une stratégie d'alliances, doit se renouveler profondément afin d'être à la hauteur (...) des attentes des Français", a déclaré Marine Le Pen juste après sa défaite au second tour de l'élection présidentielle. Quasiment au même moment, le numéro 2 du Front national, Florian Philippot, indiquait sur le plateau de TF1 que le parti "va se transformer en une nouvelle force politique qui, par définition, n'aura plus le même nom".

Le Front national est donc amené à évoluer. Mais pour Frédéric, auditeur des Grandes Gueules, le principal changement doit venir du remplacement de Marine Le Pen par sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, à la tête du parti. "Marion Maréchal-Le Pen est la personne qui, à mon avis, sera la plus apte, dans le futur, à prendre en mains le Front national et, surtout, à en faire un parti qui risque de gagner la présidentielle".

Et de s'expliquer: "Pour les modérés qui hésitaient à aller vers le FN, dont je fais partie avec certains de mes amis, après avoir vu le débat de Marine Le Pen, on s'est dit 'Au secours'! Elle fait peur par son incompétence en matière économique mais aussi par ses aboiements répétés, par sa violence et ses mensonges. Elle a donc perdu toute crédibilité. En revanche, Marion Maréchal-Le Pen est très forte. Pour son âgé, c'est impressionnant. Si elle prend la tête du Front national, on aura des gros soucis à se faire dans quelques années".

M.R avec Les Grandes Gueules