RMC

Multiplication des soirées "Projet X": "Les jeunes pourraient faire autre chose que de se biturer la gueule", tacle Charles Consigny

Charles Consigny n'apprécie visiblement pas les soirées "Projet X" et invite les jeunes à relire et écouter de la musique classique plutôt que de se "biturer la gueule", l'été.

Comme à l'été 2020, l'énième déconfinement rime avec organisation de soirées sauvages sur l'espace public, les fameuses soirées "Projet X". Et ces soirées, où les plus jeunes se donnent rendez-vous via les réseaux sociaux dans des lieux publics comme sur l'esplanade des Invalides à Paris, sont un casse-tête pour les forces de l'ordre. Entre la consommation d'alcool et les bagarres, des bandes en profitent pour venir détrousser les fêtards avant des évacuations policières souvent très musclées.

Ces soirées improvisées, qui n'ont rien de nouveau mais on maintenant un nom en référence au film "Projet X", scandalisent ce lundi sur le plateau des "Grandes Gueules". A commencer par l'avocat Charles Consigny, scandalisé par le principe même de ces soirées: "Moi je déteste les jeunes. Quand je vois les images de ces jeunes je les regarde avec consternation. Moi aussi j’étais comme ça dans cette hystérie débile avec tous ces jeunes énervés, violents, tous plus incultes les uns que les autres et branleurs", assure-t-il sur RMC.

"Le vieux con, c’est lui qui a raison sur les jeunes"

"En fait, la seule vision lucide sur la jeunesse c’est celle du vieux con. Le vieux con, c’est lui qui a raison sur les jeunes. Il faut les faire progresser. Il ne fallait pas lâcher contre eux des bergers allemands comme ça a été fait à Versailles, mais peut-être que de juin à septembre, ils pourraient faire autre chose que de se biturer la gueule dans des espaces divers et variés", plaide Charles Consigny.

"Le fait de définir un lieu de rendez-vous, c’est bien pour que ce ne soit pas encadré. Ce qui leur plait c’est l’interdit", avance de son côté l'agriculteur Didier Giraud.

"Un lieu de rendez-vous pour faire quoi ? Qu’ils aillent plutôt faire les vendanges, qu’ils aillent faire les moissons, les blés, avant ils allaient aux champs et ça les cadraient, accueille les Didier", appelle Charles Consigny qui conseille aux plus jeunes de lire Dostoïevski et Balzac et d’écouter Jean-Sébastien Bach. Pas certain que la proposition de l'avocat ne suffise à endiguer le phénomène chez les plus jeunes.

>> A LIRE AUSSI - Yvelines: une soirée "projet X" dégénère en règlement de comptes à Versailles

G.D.