RMC

Nicolas Hulot: "La démission la plus punk de la Ve République", pour David Cormand

Le secrétaire général d'Europe Ecologie-Les Verts s'est exprimé dans Les Grandes Gueules au sujet de la démission surprise du ministre de la Transition écologique ce mardi matin.

Après un peu plus d'un an d'interrogations sur son action et faute d'avancées suffisantes en matière d'environnement, le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot a annoncé mardi qu'il avait pris la décision de claquer la porte du gouvernement.

"Je prends la décision de quitter le gouvernement", a déclaré Nicolas Hulot, lors d'une interview en direct sur France Inter, après avoir confié qu'il se sentait "tout seul à la manoeuvre" sur les enjeux environnementaux au sein du gouvernement.

David Cormand, secrétaire national d’Europe écologie-Les Verts, était l’invité du Grand Oral des Grandes Gueules ce mardi sur RMC. Il se dit surpris de cette décision et en même temps comprends que l'on ne puisse pas accepter que des lobbyistes puissent influer l'Elysée.

"Le problème est que des forces privées ont la main sur des choix politiques et démocratiques"

"C’est la démission je pense la plus punk de l’histoire de la Ve république. Au delà de l’aspect anecdotique que cela peut avoir, cette démission elle dit quelque chose. Il dit que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase c’est quand il s’est pointé à la réunion pour parler de la chasse il y avait un lobbyiste de la chasse qui n’avait rien n’a y faire."

David Cormand estime que cela pose un réel problème démocratique.

"Ca soulève un vrai sujet, on a un problème dans notre démocratie c’est que des forces privées ont la main sur des choix politiques et démocratiques. Hulot disait qu’il sentait le poids des lobbies sur ses épaules. Aujourd’hui, c’était vrai aussi avant, ce n’est pas une spécificité de Macron, nous sommes dans un pays où les intérêts privés ont la main sur les intérêts particuliers. Et le départ de Nicolas Hulot, c’est aussi la traduction de cela."
J.A. avec les GG