RMC

SNCF: cauchemar de la Toussaint pour les voyageurs du Clermont-Paris coincés jusqu'à 4h du matin

Après un accident avec des sangliers, puis une panne électrique, trois trains de la ligne Clermont-Paris ont été impactés par de sérieux retards le 1er novembre.

Plus d'un millier de voyageurs ont été bloqués lundi au retour du long weekend de la Toussaint, comme le raconte France Bleu Auvergne. Une série d'incidents ont provoqué des retards allant jusqu'à sept heures de différence avec l'arrivée prévue. Un premier train a heurté des sangliers dans le Loiret en début de soirée, bloquant les deux autres derrière lui.

Reparti avec une heure et demi de retard, la ligne a ensuite subi une sévère panne d'électricité au niveau de Fontainebleau en Île-de-France. La panne n'étant pas réglable rapidement, un train de banlieue a été acheminés pour la fin du trajet.

De quatre à six heures de retard pour les trois trains

Une opération compliquée, de nuit, avec les bagages de nombreux voyageurs que l'on peut imaginer peu ravis de réaliser ce parcours du combattant. 

La même opération a été réalisée pour le train Clermont-Paris qui suivait. Le dernier a de son côté pu finir sa route dans le même train derrière tout cela, arrivant aux alentours de 4 heures du matin. De quatre à six heures de retard pour ces trois trains, et de nombreux voyageurs en colère.

J.A.