RMC

"Sur Twitch, je n'inviterai pas le Rassemblement national": sur RMC, Samuel Etienne raconte les coulisses de ses interviews

"Sur Twitch, je n'inviterai pas le Rassemblement national": sur RMC, Samuel Etienne raconte les coulisses de ses interviews

"Sur Twitch, je n'inviterai pas le Rassemblement national": sur RMC, Samuel Etienne raconte les coulisses de ses interviews - RMC

Après avoir invité l'ancien président de la République François Hollande sur sa chaîne Twitch, Samuel Etienne doit y recevoir le Premier ministre Jean Castex. Mais le journaliste assure qu'il ne recevra pas le Rassemblement national.

Samuel Etienne, journaliste et présentateur de Question pour un champion qui anime également une revue de presse à succès sur la plate-forme de Streaming Twitch, était l'invité ce mercredi des "Grandes Gueules". Deux jours après son interview de François Hollande l'ancien président de la République, et à quelques jours de réitérer l'exercice cette fois avec un politique en exercice, en la personne de Jean Castex le Premier ministre, le journaliste a évoqué quelques règles propres à Twitch et expliqué pourquoi il n'inviterait pas tout le monde sur sa chaîne.

"Sur Twitch, je ne parle pas en tant que journaliste de France Info ou présentateur de Question pour un champion, je parle en tant que citoyen. Je suis chez moi et chez moi je n'inviterai pas le Rassemblement national", a-t-il assuré sur RMC.

"En tant que citoyen je ne vais pas donner la parole aux extrêmes"

"Historiquement pour moi le FN hier, le RN aujourd’hui, n’est pas forcément un parti qui a toujours joué la carte de la République et je ne me retrouve pas dans ces idées. Ici c’est à la fois un exercice médiatique mais c’est aussi à la maison, c’est chez moi! Et donc je ne me retrouve pas moi en tant que citoyen dans les idées de Marine Le Pen. Je l’assume complétement, c’est chez moi! Je vais essayer parce que je suis journaliste et qu’intellectuellement ça me semble normal de donner la parole à toutes les sensibilités. Pardon mais il y a des sensibilités aujourd’hui dans ce pays qui pour moi ne sont pas des sensibilités Républicaines. Je crois qu’en tant que citoyen je ne vais pas donner la parole aux extrêmes", a-t-il ajouté.

>> A LIRE AUSSI - En direct sur Twitch, François Hollande regrette de ne pas s'être présenté à la présidentielle de 2017

La rédaction de RMC