RMC

Vaccination, le couac? "J'ai voulu inscrire mes parents de Haute-Garonne, on m'a proposé Lille!"

Les "Grandes Gueules" de RMC sont revenues ce mardi sur la logistique de la campagne de vaccination qui connaît des ratés.

La vaccination, qui a démarré lundi pour cinq millions de plus de 75 ans en ville et les personnes atteintes de certaines pathologies (800.000), après les Ehpad et les professionnels de santé de plus de 50 ans, devient de plus en plus cruciale.

Mardi, au ministère de la Santé, on faisait état d'un bilan de 480.000 doses de vaccin injectées, dont 109.152 pour des personnes âgées résidant dans des Ehpad.

Cette semaine, 160.000 piqûres sont attendues dans ces maisons de retraite, dont 6.300 ont eu lieu lundi. Et "ça va déstocker très fort" sur le flux des hôpitaux, qui couvrent les centres en ville et les professionnels de santé, avec 330.000 vaccinations attendues cette semaine aussi, a assuré le ministère.

Mais l'organisation des rendez-vous est pointée du doigt alors que la plupart des centres de vaccination seraient déjà saturés. 

"C'est complètement fou!"

Dans Les Grandes Gueules ce mardi, le Dr. Jérôme Marty a pointé du doigt un raté de la stratégie vaccinale: le fait qu'il n'y ait pas de limites géographiques pour prendre des rendez-vous. 

"Ce qui est le plus fou dans cette histoire c'est qu'on passe par des plateformes comme Doctolib qui savent géolocaliser parfaitement, et on n'a pas mis de frontières en quelques sortes. C'est complètement fou!
J'ai voulu inscrire mes parents de 85 et 86 ans qui habitent en Haute-Garonne, on m'a proposé à côté de Fronton, et après: Lille."

Certains élus comme le maire de L'Hay-les-Roses intervenu dans Les GG ce mardi réclament ainsi une carte pour éviter les couacs, notant que des personnes âgées attendent dans la rue dans le froid pour tenter d'avoir un rendez-vous.

J.A. et AFP