RMC

Amazon va ouvrir son premier magasin de vêtements physique

-

- - -

Aujourd’hui on achète sur Amazon, demain on achètera aussi chez Amazon. Le géant de la vente en ligne a annoncé qu’il allait ouvrir son premier magasin de vêtements physique. Mais à la sauce high tech.

Cela s’appellera Amazon Style. Le premier magasin de 2800m2 sera inauguré dans le courant de l’année à Glendale, dans l’agglomération de Los Angeles. Cela ne ressemblera pas exactement aux magasins de vêtements auxquels on a l’habitude. L’expérience fonctionnera un peu comme si vous vous baladiez sur une page internet.

Oubliez les piles de chemises et les pantalons, classés par taille et par couleur, vous aurez seulement un article de chaque type exposé dans le magasin. Tout sera stocké dans une gigantesque arrière-boutique pour ne pas encombrer le champ de vision des clients.

 Si un vêtement vous plaît, il suffira de scanner un QR code avec son smartphone, de sélectionner une couleur et une taille… et on vous l’apporte dans une cabine d’essayage. Vous recevez une notification quand il est prêt, et c’est votre smartphone qui sert de clé pour ouvrir la cabine.

Une fois à l’intérieur, un miroir/écran tactile géant permet de commander d’autres articles. Un algorithme vous fera des recommandations en fonction de votre morphologie, ou un autre modèle qui pourrait correspondre à vos goûts, en fonction de ce que vous avez déjà essayé ou acheté, un peu comme les recommandations qu’Amazon vous fait quand vous achetez en ligne. Un essayage augmenté par de l’intelligence artificielle en quelque sorte. 

Amazon multiplie les expérimentations. Le premier exemple qui vient en tête, ce sont évidemment les épiceries autonomes Amazon Go, aux Etats-Unis, ces supermarchés sans caisse, sans file d’attente, des magasins sans caisse, sans file d’attente, et où à aucun moment on a à sortir son portefeuille pour payer. Amazon compte en ouvrir plusieurs milliers. Ils ont aussi racheté une grande chaîne de supermarchés bio américaine, Whole Foods… Et puis des expériences plus ponctuelles mais étonnantes.

Par exemple, aux Etats-Unis il y a des librairies Amazon. Après avoir mis à mal les librairies traditionnelles, le groupe les attaque sur leur terrain. Bref, après avoir dématérialisé le commerce, le groupe est en train de le rematérialiser…

Un lancement dans la coiffure ?

A quoi va ressembler la coupe Amazon prime. Le salon, situé en plein cœur de Londres, n’est pas comme les autres. On y trouve par exemple, des miroirs en réalité augmentée, pour tester sa future couleur de cheveux avant que le coiffeur ne touche quoi que ce soit : vous vous mettez devant et vous voyez ce que donnerait votre tête avec une magnifique teinture blond platine ou une coupe afro. Cela peut éviter quelques mauvaises surprises.

Pour se divertir, finis les Paris Match et les Points de Vue écornés datant de 2007, ce seront des tablettes Fire, conçues par Amazon qui permettent de se divertir. Si vous voulez acheter des produits capillaires, il suffit de pointer son doigt sur une boîte ou un flacon pour voir apparaître sur un écran toutes les informations sur leur composition, un peu comme l’appli Yuka dans les supermarchés, et de flasher un QR code pour les commander... sur Amazon.

Anthony Morel