RMC

Autour de Marseille, les calanques fermées face au risque d'incendie

RMC
Malgré l'interdiction, des touristes et des habitués s'aventurent tous les jours dans le parc naturel. Mais les autorités veillent pour éviter un nouveau gros incendie.

Les vacanciers qui ont choisi de partir dans le sud-est ne pourront pas profiter des célèbres calanques. Le parc naturel de 11.000 hectares a été interdit au public à cause du risque d’incendie

Les autorités tentent donc de faire respecter les consignes de sécurité, non sans quelques difficultés. Le décor est paradisiaque, mais de grands panneaux sont formels: interdiction de randonner, se baigner, fumer ou encore d'allumer un feu. Des consignes que Thibaud respecte non sans regret. 

"C’est frustrant après je comprends que ce soit fermé à cause du risque d’incendie qui est assez important. Donc on va se rabattre sur un second plan. On est en vacances, on ne va pas se prendre la tête", indique-t-il.

Eviter le scénario de 2016

Mais tous les touristes ne sont pas aussi raisonnables. Mathieu Benquet, chargé de mission "police et risques" au parc national, patrouille tous les jours. "On va aller vérifier, ou contrôler si des personnes sont présentes sur cette plage alors que le massif est fermé". Il rappelle régulièrement des promeneurs à l’ordre.

"Aujourd’hui nous sommes très vigilants, car nos massifs sont très sensibles et le parc national peut être mis en danger par n’importe quel comportement irresponsable", confie-t-il. 

Des écogardes sont aussi présents pour empêcher l’accès aux calanques. Chaque jour, ils invitent 800 personnes à rebrousser chemin. Entre Marseille et Cassis, la garrigue porte encore les stigmates du dernier gros incendie survenu en 2016. D'origine volontaire, il avait ravagé plus de 300 hectares.

Margaux Bédé avec Guillaume Descours