RMC

Cannabis: "La meilleure manière d'avoir moins de consommation et de trafic, c'est que l'État s'en mêle" selon le député LFI Eric Coquerel

Le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, Eric Coquerel, estime sur RMC qu'il faut "arrêter la politique qui perd" avec une répression inefficace face aux trafics.

La France est-elle prête à passer au cannabis légal? Un sondage Ifop pour CBD-Grams montre que la tendance en ce sens progresse. 51% des Français seraient désormais favorables à la dépénalisation de la consommation de cannabis. C’est 8 points de plus par rapport à la dernière mesure de l’Ifop (43% en 2017). 67% estiment que la "légalisation régulée" du cannabis permettrait de "reprendre le contrôle" face aux trafiquants et de mieux protéger la santé des consommateurs.

Une large majorité des Français s’accorde en tout cas pour juger "inefficaces" les politiques actuelles de lutte et de répression contre la drogue. "Pour la première fois depuis le vote de la loi de 1970, la dépénalisation du cannabis est soutenue par une majorité de Français", souligne l’Ifop qui parle d’un "tournant".

>>> A LIRE AUSSI - Vers une "légalisation réglementée" du cannabis? "L'Etat doit reprendre la main", selon cette députée LREM

"Il faut peut-être arrêter une politique qui perd"

Les Français sont-ils donc mûrs pour la dépénalisation? "Oui, très certainement. Ils sont plus mûrs et plus intelligents que leurs représentants", selon Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité de RMC ce jeudi matin pour évoquer le sujet, lui-même impliqué en faveur de la dépénalisation.

"Je ne demande pas la légalisation pour permettre d'accroître la fumette mais contre le trafic de drogue. Le trafic tue de plus en plus et dégrade la vie des gens, des jeunes. (Ma position), c'est aussi par dépit. Constatons que partout où ça a été fait, nulle part ils sont revenus sur la mesure. Il faut peut-être arrêter une politique qui perd. La meilleure manière d'avoir moins de consommation et de trafic, c'est que l'État s'en mêle", selon lui.

Un avis que partage Patrick. Auditeur de RMC, ce dernier a confié lors de "RMC Bonjour", vers 5h40, en avoir assez de "l'hypocrisie" autour de ce sujet en France. Patrick, ancien consommateur et "petit dealer" comme le confie, déplore la différence de traitement entre les fumeurs occasionnels de cannabis et "ceux qui boivent chaque soir leur verre de whisky en rentrant".

J.A.