RMC

Comment les industriels s'arrangent avec le Nutriscore

"LECHYPRE DU JOUR" - Tous les jours à 6h20, on parle éco et conso avec Emmanuel Lechypre, dans "Apolline Matin".

Le taux de sucre contenu dans les compotes a augmenté de 4% entre 2009 et 2017, selon les données de l'observatoire de l’alimentation (Oqali). Dans les liégeois et desserts assimilés, le taux de sucre a même augmenté de 10% en moyenne entre 2009 et 2018.

C’est un paradoxe alors que le nutriscore est devenu tout puissant puisqu’en selon Santé publique France, 57% des Français déclarent avoir changé au moins une de leurs habitudes en 2020 sous l’influence du nutriscore.

Alors pourquoi les industriels font-ils si peu d’efforts?

Certains en font, notamment les marques de distributeurs. Mais rappelons que rien n’oblige pour l'instant, les industriels à afficher le Nutri-Score sur leurs produits. D’autres lancent leur propre notation comme Lactalis, certains n’ont pas besoin de le faire comme Nutella.

>> A LIRE AUSSI - Hyper-addictif, mauvais pour la santé... Comment évincer le sucre de son alimentation?

Et puis baisser la teneur en sucre a des inconvénients. D'une part, le sucre est un conservateur. De l'autre, il a une grande importance pour la texture du produit, le moelleux dans une madeleine par exemple. 

Alors certains trouvent des astuces. Nestlé a mis le sucre à l’extérieur des pépites de ses céréales. La langue perçoit le goût sucré de façon intense, mais à l’intérieur il y a moins de sucres". 

Il est aussi possible de jouer sur l'acidité d'un produit pour réduire le taux de sucre. Au lieu de mettre du sucre pur on peut utiliser des purées de pommes ou de fruits. Il y a de plus en plus de produits avec de la courgette.

Emmanuel Lechypre