RMC

Énergie: Borne annonce 12 milliards d'aides et 3 dispositifs pour les entreprises et collectivités

Elisabeth Borne en conférence de presse le 27 octobre 2022

Elisabeth Borne en conférence de presse le 27 octobre 2022 - Capture d'écran

Lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi à Matignon, la Première ministre Elisabeth Borne a annoncé trois dispositifs dédiés aux entreprises et aux collectivités pour contenir leur facture de gaz et d'électricité sur les prochains mois.

Élisabeth Borne a annoncé ce jeudi, lors d'une conférence de presse à Matignon , trois nouveaux dispositifs pour contenir les prix de l'énergie pour les entreprises et les collectivités locales.

Le premier dispositif est baptisé "amortisseur électricité". Il visera à prendre en charge une partie de la facture d'électricité pour "les TPE qui ne bénéficient pas du bouclier tarifaire, les PME, les associations, les collectivités territoriales et les établissements publics". Sont notamment concernés par ce dispositif les boulangers, qui craignaient de ne pas pouvoir payer les factures cet hiver.

Le gouvernement a annoncé vouloir "simplifier et amplifier les aides ciblées, déjà en vigueur pour les entreprises". S'agissant des collectivités, il présentera un amendement au projet de loi de finances prévoyant "la prolongation et l'amplification du filet de sécurité pour l'année 2023". Au total, ce sont 12 milliards d'euros qui seront investis par le gouvernement dans ce nouveau plan.

"Donner de la visibilité" sans creuser le déficit

Le gouvernement cherche avant tout à obtenir une baisse structurelle des prix de l'énergie à l'échelle européenne mais la Première ministre a souhaité donner de la visibilité aux entreprises:

"Il est indispensable de donner de la visibilité à tous les acteurs. Nos entreprises et nos collectivités ne pouvaient pas attendre", a-t-elle ajouté.

Depuis plusieurs semaines les organisations patronales réclament de nouvelles aides face aux factures d'énergie qui explosent et à des critères trop complexes pour obtenir les aides déjà existantes. Ces nouvelles aides ne creuseront pas le déficit, selon Mme Borne. Sur les 12 milliards d'euros annoncés, 7 milliards notamment proviendront des "rentes" prélevées aux énergéticiens dans le cadre d'une taxe exceptionnelle.

Trois milliards proviennent par ailleurs d'une enveloppe déjà provisionnée pour les aides existantes et qui a été très peu utilisée. Enfin les 1,5 milliard d'euros restants ont été budgétés pour le filet de sécurité destiné aux collectivités.

MM avec AFP