RMC

Forte chute de la consommation de gaz depuis la fin de l'été

La consommation de gaz et d'électricité a fortement chuté depuis la fin du mois d'avril, selon le ministère de la Transition énergétique.

La consommation de gaz en France a chuté de 14% depuis le mois d'août, par rapport à la moyenne des cinq dernières années, selon le ministère de la Transition énergétique. Il s'agit de la consommation chez les utilisateurs finaux (ménages, entreprises) pour se chauffer, cuisiner ou faire tourner les usines. Le gaz brulé dans les centrales pour fabriquer de l’électricité n'est pas inclus dans ces chiffres.

La diminution de la consommation d'électricité, corrigée des aléas météorologiques, est estimée de son côté à 5% par rapport à son niveau d'avant-crise sanitaire, a indiqué RTE. En moyenne, la baisse de notre consommation d’énergie est de 8% et même 12% si regarde uniquement la première quinzaine d’octobre.

La sobriété avant la sobriété

Cette baisse s'explique forcément par l’envolée des prix, qui incite à faire des efforts pour limiter sa consommation. Des efforts d’autant plus significatifs qu’il s'agit de périodes qui ne sollicitent pas beaucoup le chauffage, donc des périodes de faible consommation. Avec l'arrivée de l'hiver, la consommation de gaz devrait augmenter de 70%.

Incontestablement, les Français ont fait des efforts de sobriété avant même le plan. Selon le baromètre annuel du Médiateur de l'énergie, 59% disent déjà faire attention et ne pas être en mesure de faire davantage. 31% des personnes interrogées se déclarent prêtes à modifier leurs comportements. Cette grosse contribution vient aussi des grandes entreprises industrielles, dont la consommation électrique a baissé selon RTE de 8 à 9% par rapport aux niveaux d'avant-crise. Le coût de l’énergie a bel et bien contraint des usines à ralentir leur activité, voire fermer.

Emmanuel Lechypre avec MM