RMC

Plan de sobriété énergétique: ce qui change pour les Français

L'État recommande de maintenir le chauffage à 19 degrés (photo d'illustration).

L'État recommande de maintenir le chauffage à 19 degrés (photo d'illustration). - dr

Le plan de sobriété énergétique a été présenté, ce jeudi 6 octobre 2022, par le gouvernement. Il vise à réduire, d'ici 2024, la consommation d'énergie de 10%. L'effort doit être collectif et toutes les entités sont concernées. Concrètement, qu'est-ce qui va changer, au quotidien, pour les Français?

Un grand plan de sobriété énergétique avec des dizaines de mesures a été présenté, ce jeudi 6 octobre 2022, par le gouvernement. Objectif: faire baisser la consommation en énergie de 10% d'ici 2024.

Tous les secteurs sont concernés. De nombreuses propositions sont faites pour les entreprises, pour les bâtiments d'État, pour les transports ou encore les industries. Concrètement, qu'est-ce que ce plan va changer dans le quotidien des Français?

Le gouvernement préconise aux foyers de ne pas chauffer à plus de 19 degrés et d'éteindre tous ses appareils en marche ou en veille lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Il est aussi recommandé d'utiliser les appareils électriques en dehors des périodes de pointe (8h-13h/18h-20h).

Pour les chauffages collectifs dans les immeubles, il est proposé de réduire la période de chauffe, donc de la commencer deux semaines plus tard et la finir deux semaines plus tôt, quand c'est possible.

Des aides financières pour la rénovation des logements

Dans le plan de sobriété, les Français sont incités à installer un thermostat programmable: cela permet, en moyenne, d’économiser entre 5 et 15% de gaz. Avec la "prime programmateur de chauffage", via le programme de certificats d’économies d’énergie (CEE), l’État propose une aide pour l’installation d’un programmateur sur une chaudière existante.

Il accompagne aussi financièrement les Français pour aller vers des systèmes de chauffages plus efficaces. En maison, les aides associées à un changement de chauffage (MaPrimeRénov’ et CEE) permettent de bénéficier d’un financement allant jusqu’à 15.000 euros pour une chaudière à granulés de bois et 9.000 euros pour une pompe à chaleur air/eau.

Favoriser le covoiturage

L'État entend aussi favoriser le covoiturage grâce à un bonus, d’ici le 1er janvier 2023 , pour tout nouveau covoitureur qui s'inscrit sur une plateforme. Objectif: que plusieurs personnes partagent un même trajet.

Pour alléger les factures d'énergie

Le gouvernement incite les consommateurs à se rendre sur les applications proposées par l'ensemble des énergéticiens. S'intéresser à sa facture permettrait de réduire de 10% sa consommation.

Plusieurs fournisseurs d'énergie ont aussi décidé d'agir. Ainsi, EDF, TotalEnergies et Engie prévoient des réductions ou des primes en fonction de la consommation des ménages.

Enfin, le gouvernement appelle à se rendre sur le site EcoWatt. C'est un dispositif piloté par RTE, qui est prévu pour signaler les périodes de tension sur le système électrique. Il vise à favoriser une mobilisation volontaire, rapide et collective lors des journées exceptionnellement tendues.

AB