RMC

Les 40 plus grandes entreprises françaises ont reversé 80 milliards d'euros de dividendes, un record

C'est une année record. En 2022, les entreprises du CAC 40, les 40 plus grandes entreprises françaises, ont reversé 80 milliards d'euros de dividendes à leurs actionnaires.

Les 40 plus grosses entreprises françaises cotées ont versé en 2022 à leurs actionnaires environ 80 milliards d’euros, selon les estimations de la lettre spécialisée Vernimmen. Un niveau record.

Dans ces 80 milliards, il y a d’abord 56 milliards de dividendes, c’est-à-dire la part des bénéfices que les entreprises décident d’attribuer à leurs actionnaires, qui sont les propriétaires de l’entreprise.

Les entreprises ont par ailleurs procédé à près de 24 milliards de rachats d’actions. C’est un autre moyen pour l’entreprise de redistribuer de l’argent à ses actionnaires puisque le rachat d’actions réduit le nombre d’actions en circulation, ce qui signifie que chaque actionnaire détient, après le rachat, un plus grand pourcentage de la société.

Comment expliquer des montants aussi élevés?

Ces montants records s'expliquent parce que la croissance a résisté, notamment parce que les entreprises françaises sont présentes sur des secteurs qui ont très bien performé (luxe, aéronautique, énergie), et qu'elles ont dû rassurer leurs actionnaires inquiets de la baisse de la bourse (-9.5%).

Les distributions sont très concentrées. Les trois premiers groupes redistribuant des capitaux propres à leurs actionnaires ont représenté 31 % du volume: TotalEnergies (13,3 milliards d'euros de rachats d'actions ou de dividendes), LVMH (7,1 milliards) et Sanofi (4,7 milliards). La barre des 50 % est franchie en ajoutant quatre autres groupes à ce trio de tête, BNP Paribas, Stellantis, AXA et Crédit Agricole.

Emmanuel Lechypre