RMC

Pourquoi partir en vacances en avion cet été sera très compliqué

Le secteur de l'aviation est touché par une forte pénurie de personnels. Une pénurie qui va avoir des conséquences cet été lors des départs en vacances alors que cette année, la demande est très forte.

Ceux qui prennent l’avion cet été risquent de vivre l’enfer. Le secteur de l'aviation est touché par une forte pénurie de personnels. Un phénomène sans précédent qui touche tous les métiers du transport aérien. Il va manquer 15 à 20% des effectifs pour faire tourner normalement les aéroports français, selon l'Union des aéroports français. Au bas mot 45.000 personnes.

Les personnels qui manquent le plus sont les agents de sécurité et les agents d'escale. On manque aussi de personnel à bord. Cette difficulté à trouver des candidats, c’est d’abord parce que beaucoup sont partis dans d’autres secteurs pendant la crise Covid et puis le rebond du secteur n’a pas suffisamment été anticipé.

Sur fond de pénurie de main-d'œuvre, les syndicats menacent de faire grève. Ils sont donc en position de force pour obtenir d'importantes augmentations de salaires. Après une grève le 9 juin dernier qui a notamment entraîné la suppression d'une centaine de vols et des retards, une nouvelle action pourrait être menée à la veille des premiers départs pour les vacances d'été.

Des suppressions de vols à prévoir

Côté ADP, selon une source syndicale, la direction a pour l’instant proposé une hausse de 0,5% des salaires.

Alors quelles conséquences pour les passagers? Des suppressions massives de vols, et des billets chers, car la demande est forte. Les temps d'attente seront également largement rallongés, puisqu’il sera impossible de pourvoir les postes vacants avant l’été. Les passagers devront prendre leurs précautions et arriver bien en avance avant l'heure de décollage.

Emmanuel Lechypre