RMC

Après le 49-3, la mobilisation contre la réforme des retraites reprend de plus belle

Après l'annonce de l'utilisation du 49-3 samedi, des manifestations improvisées ont eu lieu lundi dans plusieurs villes de France. Avant une nouvelle journée de mobilisation ce mardi à l'appel de l'inter-syndicale.

La mobilisation contre la réforme des retraites reprend après l’utilisation du 49-3 par le gouvernement samedi. Lundi plusieurs rassemblements ont déjà eu lieu un peu partout en France notamment place de la République à Paris.

Et les manifestants avaient tous un mot en bouche: le mépris. Le passage en force du gouvernement en plein milieu du weekend ravive la colère des opposants à la réforme : "Ça suffit ! On est méprisés, c’est trop. La manière de nous traiter comme des moins que rien qui ne comprennent rien, ça c’est assez nouveau avec ce gouvernement. On n’avait pas ça avant, il y avait un certain respect", estime Mercedes une retraitée.

"Le gouvernement préfère n’écouter personne"

"Il n’y a pas de débat avec les syndicats, il n’y en a pas à l’Assemblée nationale, c’est le passage en force alors qu’il y a eu 60 jours de grève reconductibles. Le gouvernement préfère n’écouter personne et imposer son projet de loi avec l’article 49-3", assure de son côté Aurélien, enseignant en lycée professionnel.

Sous les drapeaux de Force ouvrière, Palmyra, retraitée de l’enseignement, estime que le gouvernement paiera l’utilisation du 49-3 dans les urnes : "Je pense qu’il le paiera très cher aux élections municipales. Il le paiera aussi à toutes les élections qui vont se dérouler après". Palmyra a d’ailleurs prévu de redescendre dans la rue ce mardi, convaincue que ce 49.3 va relancer la mobilisation. Plusieurs manifestations sont prévues dans plusieurs villes de France à l'appel de l'intersyndicale.

Pierrick Bonno (avec Guillaume Dussourt)