RMC

Utilisation du 49-3: des députés marcheurs envisagent de créer un groupe dissident

L'utilisation du 49-3 pour faire passer la réforme des retraites pourrait pousser des députés l'aile gauche de la majorité à créer un groupe dissident.

C'est le coup de grâce. Après les divergences sur la politique climatique, sur celle en matière d'immigration : voilà un nouveau signe de fracture entre l'éxecutif et l'aile gauche de la majorité à l'Assemblée Nationale: l'utilisation du 49-3 pour faire passer la réforme des retraites

C'est un désagréable sentiment de trahison qui traverse une partie de la majorité : "Avec ce 49-3, j’ai l’impression de m’être fait voler la réforme des retraites", grogne une députée. Comme elle, ils sont une dizaine d'élus, tendance aile gauche, à s'interroger ouvertement sur leur place et leur utilité au sein de La République En Marche.

"On n'est plus constructif du tout"

Et ils réfléchissent à créer un groupe dissident à l'Assemblée Nationale : "On arrive à la fin d'un cycle" se justifie l'un d'eux. "On n'est plus constructif du tout", enchaîne un autre, qui regrette "l'image d'un passage en force envoyée par le gouvernement".

"Je vais me poser la question : voter ou pas la motion de censure ?" affirme hors micro un autre député, bien conscient que la constitution d'un groupe autonome à l'Assemblée pourrait faire perdre la majorité absolue aux marcheurs et les obligerait à négocier systématiquement avec des partis alliés, comme le Modem.

Paul Barcelonne (avec Guillaume Dussourt)