RMC

Intempéries, gel... La récolte de miel de 2021 devrait être la pire depuis 20 ans

Intempéries, gel… Les éléments météorologiques se sont combinés cette année, frappant durement les cultures apicoles. Résultat : les récoltes sont catastrophiques.

Depuis quelques semaines, à chaque fois que Bruno Mallevaud vérifie ses ruches, c’est toujours le même constat. Pas une goutte de nectar, rien. Les alvéoles sont vides alors qu’elles devraient déborder.

Mais cette année, les récoltes sont désastreuses en raison d’une météo printanière capricieuse. Les fleurs n’ont pas pu se développer et les abeilles butiner. Une catastrophe pour cet apiculteur qui pense produire 10 à 15 % de ce qu’il aurait dû faire habituellement.

"On a subi dès le mois d’avril et jusqu’au mois de mai, une période de froid avec des gelées qui ont grillé les floraisons qui devaient arriver. Et puis, on a subi des périodes de froid et de pluies assez intenses qui ont lessivé toutes les floraisons", raconte Bruno Mallevaud

Des pertes jusqu'à 80% de production

Comme lui, toute la filière apicole est impactée. La récolte de 2021 risque même être l'une des pires de ces 20 dernières années, selon les professionnels du secteur qui craignent pour certains une baisse de plus de 80% de leur production.

"L’année la plus mauvaise du 21ème siècle avait été 2014. On avait fait 11.000 tonnes. Cette année, on part sur les mêmes bases peut-être même pire", alerte Paul Fert, apiculteur et ancien directeur de l’école des Hautes études en apiculture.

En règle générale, la France produit environ 20.000 tonnes de miel par an. Elle en avait produit près de 32.000 tonnes de miel en 2020, alors en hausse de 47% par rapport à l'année précédente.

LIRE AUSSI >> Phénomènes extrêmes et dérèglement climatique: "On fait le contraire collectivement de ce qui devrait être fait"

Justine Hagard (avec LC)