RMC

Aphrodisiaques naturels, attention aux risques

"DUPIN QUOTIDIEN" - Vous êtes peut-être en train d’en étaler sur votre tartine du miel ou de la confiture. Mais ce matin Caroline Philippe ne nous parle pas de miel ou confiture classiques mais aphrodisiaques.

Si je vous dis “Jaguar Power”, “le pouvoir du jaguar” ou “Honey horse”, “miel de cheval”… vous l’aurez compris ne sont pas des marques de miel classique pour le petit-déjeuner, mais des compléments alimentaires censés être aphrodisiaques pour traiter, je cite “les problèmes d’érection, et même dans certains cas la stérilité”.

C’est en tout cas la promesse de ces produits garantis 100% naturels à base de gelée royale, de cannelle ou d’herbes malaisiennes, selon la fiche descriptive du produit. Ce miel aphrodisiaque est en vente libre sur internet ou sur certains réseaux sociaux. Mais les autorités sanitaires mettent en garde. Ces produits peuvent être dangereux. En réalité, leur composition n’est pas aussi “naturelle” qu’ils le prétendent. Après analyse en laboratoire, ces miels, confitures et autres gelées contiennent en fait des principes actifs de médicaments comme ceux contenus dans le viagra.

Évidemment ce n’est pas mentionné sur l’étiquette. Or, ces médicaments contre les troubles de l’érection ne sont délivrés que sur ordonnance après un rendez-vous avec un médecin, contrairement à ces compléments alimentaires en vente libre. Car le problème, c’est qu’ils peuvent entraîner des effets indésirables graves comme des convulsions répétées, des hémorragies pulmonaires, des œdèmes cérébraux ou des insuffisances rénales allant parfois jusqu’à l’hospitalisation.

Risques pour la santé?

Les substances trouvées dans ces produits sont de puissants vasodilatateurs. C'est-à-dire qu’ils dilatent les vaisseaux sanguins. Des médicaments contre-indiqués chez les personnes souffrant de pathologies cardiaques. Les premiers signalements datent de fin janvier dernier, et depuis plusieurs centres antipoisons ont répertorié de nombreuses complications. Si vous en avez consommé, et que vous ressentez des effets indésirables, consultez votre médecin ou filez aux urgences. Et s’il vous en reste dans votre table de nuit, jetez-les à la poubelle.

Lorsque ces produits sont identifiés par les autorités, ils sont systématiquement retirés du marché et rappelés auprès des consommateurs. La liste de ces produits rappelés est disponible sur le site : rappel.conso.gouv.fr.

Caroline Philippe avec Guillaume Descours