RMC

Adversaire numéro 1 de Donald Trump, qui est Liz Cheney, républicaine américaine?

"LE PORTRAIT" - Liz Cheney, elle est la républicaine qui défie Trump. Ces derniers mois elle a multiplié les pieds de nez jusqu'à participer à la commission d'enquête sur l'invasion du capitole, une commission voulue par les démocrates. Et pourtant rien ne la prédestinait à collaborer avec ses opposants politiques.

Un brushing impeccable, une veste bleue et des fines lunettes. Liz Cheney, républicaine historique, est devenue l'opposante numéro 1 de Donald Trump.

Et les démocrates ne tarissent pas d'éloge à son égard. Nancy Pelosi dit même d'elle qu'elle est courageuse. Et pourtant rien ne la prédestinait à collaborer avec ses opposants. Digne héritière de Dick Cheney, ancien vice président de Bush, elle grandit à l'ombre de son influence.

Avocate de formation, sous-secrétaire d’Etat chargée du Proche-Orient, elle est un temps analyste politique pour la chaîne conservatrice Fox News. Mais c'est en politique qu'elle va poursuivre sa carrière.

Très conservatrice

Cette mère de 5 enfants se présente alors comme une rodeo-mom, traduction une mère battante. En 2016, elle est élue au fauteuil de représentante du Wyoming. Et sera réélue à deux reprises. Républicaine de la première heure, très conservatrice, elle n'hésite pas à prendre des positions très dures contre le mariage gay, quitte à se brouiller avec sa sœur elle-même lesbienne.

Liz Cheney, c'est aussi une ascension fulgurante, devenue très vite numéro trois des Républicains à la Chambre des représentants. À cette époque, on voit en elle une future ministre. Jusqu'à l'invasion du capitole en janvier dernier. Elle affirme que tout est de la faute de Donald Trump et signe la rupture.

>> A LIRE AUSSI - Pour la première fois depuis son départ de la Maison Blanche, Donald Trump a pris la parole publiquement

Quelques mois plus tard, elle vote en faveur de sa destitution, est exclue de l'état-major du parti. Mais elle est bien décidée à assumer son statut de bête noire. Elle décide donc de participer à la commission d'enquête sur l'invasion du capitole.

Un calcul politique? Certains voient déjà en elle une candidate républicaine pour la prochaine élection en 2024.

Margaux Bourdin avec Guillaume Descours