RMC

Arrivée de l'Aquarius à Valence: "Les citoyens européens ont dit leur ras-le-bol"

Les 630 migrants à bord de l’Aquarius sont arrivés ce dimanche en Espagne au port de Valence. Après cet événement qui a mobilisé l’opinion publique, reste à savoir quelles leçons en tirer.

Ils rêvent maintenant d'une vie meilleure. Après 9 jours d'errance en mer, l'Aquarius et les 630 migrants sauvés en Méditerranée sont arrivés à Valence. 1.500 km de traversée pour regagner l'Espagne, le seul pays qui a accepté le débarquement des 3 bateaux et de ces centaines de migrants.

Des hommes, des femmes, certaines enceintes, et des enfants, parfois sans leurs parents, de 26 pays différents. Leur situation va être examinée au cas par cas.

Paris va envoyer dans la semaine une mission de l’Ofpra, pour identifier ceux qui sont volontaires pour demander l’asile en France. C’est donc la fin d’une semaine d’errance qui aura forcément des suites.

"On ne peut pas être dans un système qui est aussi cynique et qui met en dernier la vie humaine"

Avec cet épisode, l’opinion publique a été prise à témoin estime Frédéric Pénard, directeur des opérations SOS Méditerranée.

"Je pense que ça a été inacceptable pour beaucoup de monde. Et ça ça s’est vu, les gens se sont levés et mobilisés. Ils nous ont écrit, on a reçu des milliers de messages de soutien. Aujourd'hui nous on veut absolument construire sur cette mobilisation là. Les citoyens européens ont dit leur ras-le-bol, c’est pas possible. On ne peut pas être dans un système qui est aussi cynique et qui met en dernier la vie humaine. On remet les choses dans l’ordre, on remet la vie humaine en premier. Ensuite, on règle les politiques migratoires. Je n’ai aucune expertise là-dessus simplement, il faut trouver un système pour pouvoir sauver ces gens et les mettre à l’abris dans un endroit sûr".
Bourdin Direct (avec C.P.)