RMC

Découverte voyage: direction Tokyo, capitale du soleil levant

Tout l'été, RMC, Gallimard et Cartoville vous proposent la chronique "Découverte Voyage". Ce mardi, Antoine Besse nous emmène à Tokyo.

Kangei à Tokyo! La capitale du Japon où se télescopent les époques: temples en bois et façades bardées de néons, kimonos et déguisements de manga, parcs plein de sérénité et rues trépidantes. Une expérience hallucinante!

Dans la partie traditionnelle, il faut aller voir le Palais Impérial où l’Empereur s’est installé en 1860 dans un ancien château fort de shogun. Le palais ne se visite pas mais on peut se promener dans les magnifiques jardins, véritables poumons de la ville. À une extrémité, se trouve le musée d’art moderne japonais.

Toujours dans la tradition, allez flâner dans le quartier Asajusa avec ses ruelles pavées et ses devantures en bois où se trouve le plus ancien temple bouddhique de la ville, le Senso-Ji

Pour un bain de modernité, direction le quartier de Shibuya, ses néons et son célébrissime carrefour toujours envahi par la foule où vous pourrez rassasier votre envie de shopping.

Rendez-vous au marché au poisson

Si vous avez le courage, allez très tôt le matin au marché au poisson de Tsukiji pour voir le manège des charrettes où se vendent les prises de la nuit ou la vente des thons à la criée. Une ambiance étonnante. Dépêchez-vous, ce marché installé ici depuis 1923 va bientôt déménager dans un lieu tout neuf. Mangez des sushis à la sortie: fraîcheur garantie.

Comme les appartements sont petits, les tokyoïtes sortent beaucoup. Ainsi, au Parc Yoyogi, on peut croiser des mariages traditionnels, des familles qui pique-niquent ou des ados déguisés en héros de manga. Etonnant!

En bonus, offrez-vous une escapade au Ghibli museum, le fameux studio d’animation de Miyazaki à qui on doit Princesse Mononoké, Le château dans le ciel ou Mon Voisin Totoro s’est offert ce musée à sa gloire. Au milieu d’un grand jardin on retrouve les sculptures des héros, des films inédits et une exposition sur les techniques d’animation.

Antoine Besse