RMC

Guerre en Ukraine: ce que l'on sait des images satellites d'un convoi militaire russe de plus de 60 kilomètres

La société d'images satellite américaine Maxar a diffusé des photos d'un convoi russe qui s'étend sur plus de 60 kilomètres au nord-est de la capitale ukrainienne, Kiev. Un rassemblement de forces qui fait craindre une nouvelle offensive sur Kiev qui a pour l'instant résisté aux forces russes.

Un convoi de plusieurs dizaines kilomètres. Les images viennent d'un satellite américain et on peut y voir un convoi militaire qui s'étire sur plus de 60 kilomètres au nord-ouest de la capitale Kiev.

-
- © Satellite image ©2022 Maxar Technologies / AFP
-
- © Satellite image ©2022 Maxar Technologies / AFP

Ces images font dire à l'état-major ukrainien que Moscou regroupe ses forces en vue d'un assaut sur Kiev. En effet, la tête du convoi se trouve à seulement 25 kilomètres du centre de Kiev, aux abords de l'aéroport Antonov. C'est un point stratégique dont l'armée russe tente de s'emparer depuis le début de la guerre. 

>> A LIRE AUSSI - Ukraine: le gouverneur de Kharkiv déplore au moins 11 morts dans des bombardements russes

Dans ce convoi, des dizaines de véhicules blindés, de tanks et de matériels d'artillerie, alignés les uns derrière les autres sur les routes de la campagne ukrainienne, avec parfois de la fumée à proximité, des incendies de bâtiments selon l'entreprise américaine qui a capturé ces images.

Un nouvel assaut russe sur Kiev?

Sur place, la crainte d’une nouvelle poussée militaire de la Russie, est bien présente. Pour l'instant, l'armée ukrainienne est parvenue à repousser les assauts russes sur Kiev, mais la situation reste tendue dans la capitale. Six jours après le début de l’offensive russe, les combats continuent, des sirènes ont d'ailleurs retenti il y a une heure dans plusieurs villes cette fois, à l'ouest du pays à proximité de la frontière avec la Pologne.

Lundi les pourparlers n'ont rien donné. Les positions des exécutifs des deux pays semblent pour l'instant irréconciables. Le début des pourparlers a coïncidé avec d'intenses combats pour Kharkiv, proche de la frontière russe. Au moins onze personnes ont été tuées dans des bombardements russes sur des quartiers d'habitation, selon le gouverneur régional, qui a dit craindre qu'il n'y ait eu des "dizaines de morts".

>> A LIRE AUSSI - Fin d'un premier jour de négociations entre Russes et Ukrainiens avant un 2e round "bientôt"

Le bilan de cinq jours de conflit reste incertain. L'ONU a indiqué lundi avoir enregistré 102 civils tués et 304 blessés, mais averti que les chiffres réels étaient "considérablement" plus élevés. L'Ukraine a fait état lundi de 352 civils tués et 2040 blessés depuis jeudi. Elle affirme que plusieurs milliers de soldats russes ont péri. 

Martin Cadoret avec Guillaume Descours