RMC

Guerre en Ukraine: comment les dirigeants du G7 ont appris la frappe russe sur un centre commercial

Les dirigeants du G7 lundi avec Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky en visio

Les dirigeants du G7 lundi avec Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky en visio - BENOIT TESSIER / POOL / AFP

INFOS RMC. Emmanuel Macron a dénoncé lundi une "horreur absolue" après une frappe de missile sur un centre commercial à Krementchouk en Ukraine qui a fait au moins 18 morts. Voici comment les dirigeants du G7 ont appris la nouvelle en direct.

Les leaders du G7 étaient réunis ensemble lundi après-midi lorsqu'ils ont découvert la terrible nouvelle sur leur téléphone. Selon les informations recueillies par RMC, Emmanuel Macron prend instantanément la parole sur le sujet. Face à l’ampleur de l’événement, il est décidé d'attendre les remontées des services de renseignements présents en Ukraine pour procéder aux vérifications nécessaires avant de s'exprimer. Les dirigeants conviennent de revenir pendant le dîner sur la frappe du supermarché de Kremenchouk.

Un nouveau point est fait, les leaders occidentaux décident de réagir via un communiqué commun. Les chefs d'états et de gouvernement condamnent d'une même voix tard dans la soirée "une attaque abominable, brutale" sur des "victimes innocentes" et dénoncent "un crime de guerre" perpétré en plein G7. Dans un tweet, Emmanuel Macron publie une vidéo du supermarché en feu "Le peuple russe doit voir la vérité", écrit le président.

Unité donc affichée du G7 en réponse à la provocation de Vladimir Poutine, la deuxième en moins de 48h et au moment où les frappes de missiles s'intensifient selon le président Zelenski. 62 frappes pour la journée de dimanche contre 15 en moyenne. Dans cette guerre à distance qui ne dit veut pas dire son nom, les puissances occidentales ont encore promis lundi soir d'accroitre leur soutien financier, humanitaire et militaire à l'Ukraine.

Jeremy Trottin, au sommet du G7 pour RMC